Blog Edelo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Musique

Fil des billets

La Rose Blanche

Hommage de Mickey 3D au groupe de résistants allemands "La Rose Blanche" fondé par des étudiants de Munich durant la Seconde guerre mondiale, et dont les activités principalement écrites visaient à discréditer le parti nazi et la politique menée par Hitler. Hommage à Sophie Scholl, sœur du fondateur de la Rose Blanche Hans Scholl, tous les deux exécutés en février 1943 après avoir été jugés par le tribunal du peuple pour « trahison ».

Courage d'une jeune femme morte à 21 ans pour avoir défendu ses convictions.

Vous vous souviendrez où vous avez mis ma tête à couper,
Je ne suis plus là pour témoigner,
Mais les roses blanches ont poussé,
Les idiots ne l'emportent jamais.




A voir : le très beau "Sophie Scholl, les derniers jours" de Marc Rothemund sorti en 2005


Yes

Yes, pionniers du rock progressif et symphonique, virtuoses du chant (Jon Anderson), du clavier (Rick Wakeman), de la guitare (Stewe Howe), de la basse (Chris Squire), de la batterie (Alan White, Bill Bruford), ... Les plus beaux albums sont ceux des 70's : Yes album, Fragile, Close to the edge, Tormato, Tales from topographic oceans, Relayer

Soon par Yes, un concert de 1975
Wonderies Stories par Magenta, un excellent tribute

Gary Clark Jr

Un esthète de la guitare, un vrai, ... connaissant les tables de la loi blues, mais aussi rock et surtout soul, sur le bout des ongles, ... et une voix sensuelle qui possède un grain « autre ». Une alchimie d'Otis Redding, de Shuggie Otis, d'Hendrix et de Stevie Ray Vaughan…

"When My Train Pulls In" au Pedernales Recording Studio d'Austin, TX en 2012


"Bright Lights" au Crossroads Guitar Festival 2010

Alt-J

Originaires de Leeds en Grande-Bretagne, un premier album en 2012, finesse des harmonies vocales, ambiances aériennes et rythmiques tirant parfois sur le trip hop ...



Taro, une chanson qui raconte la mort du photographe américain Robert Capa en 1954 pendant la guerre d'Indochine, et comment, par la mort, Capa rejoint spirituellement son ex-compagne et amour de sa vie, Gerda Taro, elle aussi photographe et qui fut également tuée pendant un reportage photo sur la guerre d'Espagne en 1937 :

Far over the misty mountains cold - Hobbit Soundtrack, by Str8voices

Portishead, Vienne 25 juin 2012

Tout en retenue, les orfèvres du trip-hop nous ont laissé pénétrer dans leur formidable boîte à musique. Un envoûtement orchestré par une scénographie alternant vidéos, lumières psychédéliques et éclairages d’une sobre efficacité. Un doux ensorcellement jusqu’à l’explosion aux premières notes de “Glory box”.

Des vidéos du concert sur Youtube
Portishead Vienne 2012
Site officiel | Wikipedia

Black Keys, Too afraid to love you

Ambiance rare, mélange de rock, de blues, de tendances soul

Black Lab, This night

Keren Ann

Chanteuse de la délicatesse, impressionniste, solennelle, mélancolique ...
Mélodie envoutante, voix troublante ...

Deezer | Site de Keren Ann

Annakin, Ann Kathrin Lüthi

Ann Kathrin Lüthi fonde en 1995 le groupe suisse Swandive avec Lorenz Haas et Marco Neeser. En 1999, Ali Salvioni et Ivan E. rejoignent le groupe, qui finit par se dissoudre en 2002 pour cause de discordances. Ann Kathrin Lüthi mène depuis une carrière solo sous le nom de Annakin et Marco Neeser a fondé le groupe Division Kent avec son épouse Andrea B. Annakin est considérée comme la reine du trip-hop suisse.


MySpace | Site d'Annakin

Birdpen, Ninkasi Gerland, 30 janv 2011

Derrière ce nom énigmatique, et cette obsession pour les oiseaux, se cachent Mike Bird, James Livingston Seagull et Dave Pen. Pour Birdpen, comprenez Mike Bird et Dave Pen. Ce dernier s’est surtout illustré ces dernières années aux côtés d'Archive en collaborant à l’écriture des derniers albums Lights et Controlling Crowds. Leurs performances sur scène sont brutales et sensibles, un tragique flot d’énergie sombre sublimée par l’envoûtante voix de Dave Pen qui enflamme le public.


MySpace | Deezer

L'homme à tête de chou, 4 décembre 2010, Maison de la Danse, Lyon

En 1976, Serge Gainsbourg compose L’Homme à tête de chou. Trente ans plus tard, Bashung reprend cet album et en fait une version scénique avec Jean-Claude Gallotta.

Une danse : violente et bourrée d'amour, douloureuse parfois, sex-symboliquement pas très correcte, et qui marche au seul carburant qui vaille : le désir.
Une musique :originelle, de Gainsbourg, augmentée de clavecins, congas, guitares, trompette, violons et violoncelles, nourrie de Ravel comme de Steve Reich, des Doors comme de Debussy.
Des mots : du même Gainsbourg. Joueurs, virtuoses, érotisés, voire lubriques, dont chaque syllabe pénètre délicieusement oreilles et sens.
Une voix : celle de Bashung, chaude, profonde, poignante, voire déchirante, si présente.



« J'ai croisé l'Homme à tête de chou à la vitrine d’une galerie d’art contemporain. Sous hypnose, j’ai poussé la porte, payé cash, et l’ai fait livrer à mon domicile. Au début, il m’a fait la gueule, ensuite il s’est dégelé et a raconté son histoire. Journaliste à scandales tombé amoureux d’une petite shampouineuse assez chou pour le tromper avec des rockers, il la tue à coups d’extincteur, sombre peu à peu dans la folie et perd la tête qui devient chou. », Serge Gainsbourg

Les 12 chansons de l'album, les 12 scènes du spectacle ... 1. L’homme à tête de chou 2. Chez Max coiffeur pour hommes 3. Marilou Reggae 4. Transit à Marilou 5. Flash Forward 6. Aéroplanes 7. Premiers symptômes 8. Ma Lou Marilou 9. Variations sur Marilou 10. Meurtre à l’extincteur 11. Marilou sous la neige 12. Lunatic Asylum

La Superbe, Benjamin Biolay

La Superbe, un album magnifique de bout en bout : deux disques, vingt-deux titres tourbillonnants, son plus beau disque et un des plus beaux albums français depuis des lustres, ... riche, juste, impudique par la profondeur des sentiments qu'il met à nu. Deux titres en particulier : Mon héritage, fatalisme pudique et élégant d'un portrait en creux adressé à son enfant et Brandt Rhapsody, duo parlé avec Jeanne Cherhal qui dissèque une vie de couple avec une justesse qui fait froid dans le dos.



Le clip : 6 mn avec Agnès Gillot, la danseuse étoile de l'Opéra de Paris (mise en scène de Clarisse Canteloube).
En écoute sur Deezer

Massive Attack - Halle Tony Garnier - Lyon, 16 novembre 2009

Grand retour de Massive Attack hier soir à la Halle Tony Garnier dans une atmosphère planante et onirique. Retour aux sources noires, denses, parfois oppressantes mais typiques de l'univers Massive, celui où la batterie claque, où les basses saturent, où la voix grave de Daddy G sort d'outre-tombe. Dans la pénombre, la scène devient écran lumineux : le "mur" de fond de scène envoie des messages tout le long du concert dénonçant la pauvreté du Tiers-Monde, les dépenses folles des membres du parlement anglais, ... une phrase clignotante vient nous consoler : « Le pire est à venir ». Et puis, il y a les éclaircies qui soulagent et poussent les nuages punk-rock comme le Teardrop et les tenues colorées de Martina Topley Bird. Et comment ne pas évoquer le grand Horace Andy et sa voix juste ébouriffante. Un des meilleurs concerts de l'année.


En écoute sur Deezer

Archive - Transbordeur - Lyon, 7 octobre 2009

A l’occasion de la sortie de leur 8e album, Controlling Crowds, Archive a rempli Le Transbordeur pour deux heures d'énergie débordante. Deux heures d'électro-rock-trip hop-rap avec en fond de scène des courts métrages expérimentaux. Deux heures de volupté et de spiritualité, merveille de son et d'ambiance : crescendos rythmés, douces mélodies, chœurs envoutants, voix éraillées, nappes de synthétiseurs hypnotisantes, paysages sonores psychédéliques, puissants, futuristes et apocalyptiques, ... un périple triste, brutal et poétique. Et pour clôturer la soirée, plus de 6 minutes de pur délice avec le sublime « Again ».

Setlist : Controlling crowds, Bullets, Words on signs, Danger visit, Quiet time, Collapse/collide, Clones, Barstardised inc., Kings of speed, Lines, Empty bottle, Funeral. Rappel : Londinium, Numb, System, Again

1er titre du concert : Controlling Crowds

Autres vidéos du concert sur YouTube
En écoute sur musicme.com

Diana Krall - Amphithéâtre Salle 3000 - Lyon, 2 octobre 2009

Pour la sortie de son douzième album "Quiet Nights" inspiré du Brésil et des classiques de la bossa-nova, Diana Krall a donné son concert dans un style jazz très pur : chaque titre commençant par une performance avec ses trois musiciens : le guitariste Anthony Wilson, le bassiste John Clayton et le batteur Jeff Hamilton.

Wikipedia | MySpace | MusicMe

GOSPEL & "Musique sacrée de Duke Ellington" - Jazz à Vienne

Une soirée en trois parties, le Laurent Mignard Duke Orchestra a interprété des musiques de Duke Ellington, d'abord seul puis accompagné par les Gregory Hopkins & Harlem Jubilee Singers qui ont ensuite chanté leur gospel.

Concentrés, investis corps et âme, les choristes de Manhattan ont oscillé entre incantations à Dieu et lamento, avec toute la promptitude expressive et communicative du chant gospel.

www.jazzavienne.com | www.laurentmignard.com |


Hommage à Boris Vian

Lyon ...  9 juin 2009 ... Nuits de Fourvière ... concert-hommage à Boris Vian à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa disparition ... chansons à boire et engagées, textes poétiques et d'amour, rythmes jazzy ou plus rock.

Dans un silence de mort, Jean-Louis Trintignant ouvre le concert en récitant « Je mourrai d'un cancer de la colonne vertébrale » ... émotion !

La suite est plus festive avec les rythmes blues de Merlot (Je bois), la tendresse d'Agnès Jaoui (Barcelone, Le déserteur), la voix gouailleuse de Carmen Maria Vega (La java des bombes atomiques), la délicatesse d'Amélie-les-Crayons (Natacha chien chien), le rock endiablé de François Hadji-Lazaro (Fais-moi mal Johnny, Rock'n roll'mops) et le style plus alcoolisé de Daniel Darc (J'suis snob).

Après les chansons interprétées par Adrienne Paul et Arthur H (L'âme slave), Jean-Louis Trintignant est revenu clamé un très beau "Je voudrais pas crever".

Accompagnés tout au long du spectacle par les excellents musiciens du big band Le Sacre du Tympan, les artistes ont terminé avec "On n'est pas là pour se faire engueuler".



Tout a été dit cent fois ... Et beaucoup mieux que par moi ... Aussi quand j'écris ces vers ... C'est que ça m'amuse ... C'est que ça m'amuse ... C'est que ça m'amuse et je vous chie au nez.
Boris Vian, extrait du recueil "Je voudrais pas crever" - 1962


Une discographie de Boris Vian | Le petit cahier du grand Boris Vian

Sortie de l'album issu du spectacle "On n'est pas là pour se faire engueuler"  le 22 juin sur le label AZ/Universal.

Ocres

Check the meaning, Check the feeling
Don't say it's too late, it's never too late


Bashung !!!!


La nuit je mens

On m'a vu dans le Vercors
Sauter à l'élastique
Voleur d'amphores
Au fond des criques
J'ai fait la cour à des murènes
J'ai fait l'amour
J'ai fait le mort
T'étais pas née
A la station balnéaire
Tu t'es pas fait prier
J'étais gant de crin, geyser
Pour un peu, je trempais
Histoire d'eau

La nuit je mens
Je prends des trains
A travers la plaine
La nuit je mens
Je m'en lave les mains.

J'ai dans les bottes
Des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho
J'ai fait la saison
Dans cette boite crânienne
Tes pensées, je les faisais miennes
T'accaparer, seulement t'accaparer
D'estrade en estrade
J'ai fait danser tant de malentendus
Des kilomètres de vie en rose
Un jour au cirque
Un autre à chercher à te plaire
Dresseur de loulous
Dynamiteur d'aqueducs
...

- page 1 de 2