Tout en retenue, les orfèvres du trip-hop nous ont laissé pénétrer dans leur formidable boîte à musique. Un envoûtement orchestré par une scénographie alternant vidéos, lumières psychédéliques et éclairages d’une sobre efficacité. Un doux ensorcellement jusqu’à l’explosion aux premières notes de “Glory box”.

Des vidéos du concert sur Youtube
Portishead Vienne 2012
Site officiel | Wikipedia