Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

11. Agra

Voir les photos

AgraLe sublime Taj MahalW, merveille de marbre blanc à l’imposante silhouette, est la perle d’Agra; il se dresse sur les berges de la Yamuna, second fleuve sacré de l’hindouisme après le Gange. De l’Empire moghol, Agra a également hérité d’un fort magnifique ainsi que d’une myriade de tombeaux et de mausolées fascinants.

En 1501, le sultan Sikandar Lodi fit d’Agra sa capitale, mais la cité tomba aux mains des Moghols de l’empereur BaburW en 1526. Pendant un siècle, une remarquable activité architecturale s’y déploya, chaque monarque s’efforçant de surpasser son prédécesseur. La ville connut son apogée entre le milieu du XVIe siècle et le milieu du XVIIe siècle, sous les règnes d’AkbarW, de JahangirW et de Shah JahanW. Le fort, le Taj Mahal et les principaux mausolées datent de cette époque. En 1638, Shah Jahan bâtit une nouvelle cité à Delhi; son fils AurangzebW y transféra sa capitale 10 ans plus tard.

Agra s’étend sur la rive ouest de la Yamuna dans la vallée du Gange. Le fort et le principal marché, le Kinari Bazaar, se situent au nord-est de la gare ferroviaire d’Agra. La Taj Mahal se trouve à 2 km à l’est du fort. Les ouvriers et les artisans qui participèrent à la construction du Taj Mahal s’installèrent au sud du mausolée, créant le dédale de ruelles congestionnées appelé Taj Ganj.

Taj Mahal

La grandeur des Grands Moghols, c’est celle de cet empire que les descendants de Tamerlan, les Timourides, ont fondé en Inde en 1525, l’une des grandes formations politiques, économiques et culturelles de l’histoire, qui est à son zénith et va, à la veille de sa décadence, au tournant de l’an 1700, unifier presque entièrement le sous-continent indien.

L’amour, c’est celui de l’empereur Shâh JahânW (1628-1658) pour Adjuma Banu Begum, dite Mumtaz MahalW, « l’Élue du palais », l’épouse tant aimée qui lui donna dix, douze, quatorze enfants, on ne sait, qui mourut en couches, pour qui il l’a fait construire et sur lequel, emprisonné par son fils dans le palais d’Agra, il jeta un dernier regard avant de mourir.

La prouesse technique, c’est d’avoir réalisé dans un paysage des plus ingrats un jardin luxuriant d’arbres et de fleurs parmi lesquels courent les écureuils ; d’avoir soutenu la falaise friable qui domine la rivière Yamuna ; d’avoir enfoncé des piles dans une terre gorgée d’humidité pour porter cette énorme masse architecturale ; d’avoir transporté des tonnes de marbre blanc du Rajasthan ; d’avoir fait travailler pendant vingt-deux ans quelque vingt mille ouvriers…

Le miracle esthétique, c’est qu’un monument si puissant soit tout de grâce et de féminité, qu’il marie la force et la délicatesse, que sa lourdeur, presque offensante dans la lumière crue du jour, se transforme aux heures bleues en une telle légèreté qu’il semble devenu immatériel, ne plus poser sur le sol, en quelque sorte danser. UnescoTaj MahalW

Fort rouge

Le Fort Rouge d’AgraW est un des plus beaux forts moghols du pays. Construit par Akbar en 1565 en grès rouge, le fort domine la ville. Il fut transformé en palais résidentiel par Shâh Jahân, puis devint sa prison dorée pendant 8 ans, lorsqu’Aurangzeb s’empara du pouvoir en 1658. Les doubles remparts mesurent 2,5 km de circonférence et 20 m de hauteur. A l’origine la Yamuna coulait le long de la muraille est. Le fort consiste en un dédale de bâtiments, véritable ville dans la ville. Un son et lumière y est organisé tous les soirs à 19h. Unesco

Itimad-Ud-Daulah

Parfois appelé familièrement « petit Taj », le  est le premier édifice moghol construit entièrement en marbre et le premier largement orné de pietra dura. Il fut construit entre 1622 et 1628 par une épouse de l’empereur Jahangir en mémoire de son père. Bien que moins élaborée, son architecture annonce par bien des aspects celle du Taj Mahal. Il se trouve sur la rive est de la Yamuna. A combiner avec la visite du Mehtab Bagh.

Mehtab Bagh

Ce parc se trouve sur la berge juste en face du Taj Mahal. L’endroit mérite le détour car il offre une vue superbe sur l’arrière du Taj, surtout quand il se reflète dans l’eau. Prendre le sentier qui longe le parc en direction de la Yamuna pour admirer le Taj sans la foule, parmi les buffles et les échassiers.

SIKANDRA, Mausolée d’Akbar

A SikandraW, à 10 km au nord-ouest du fort d’Agra, un extraordinaire tombeau de grès et de marbre honore le grand empereur moghol. Une porte impressionnante donne sur une immense cour construite en grès rouge incrusté de motifs géométriques en marbre blanc et flanquée à chaque angle de minarets à 3 étages. Le tombeau repose au milieu d’un paisible jardin où évoluent des cerfs, des singes, des paons et des perruches.

Un peu d’histoire …

Mentionnée dans le Mahabharata (5e siècle av JC) sous le nom d’Agrabana ainsi que dans la géographie de Ptolémée (125 ap JC), Agra ne sort de l’ombre qu’en 1492, lorsque le sultan de Delhi, Sikandar Lodi, y établit sa cour. Ses successeurs lui préfèrent Delhi, mais Agra retrouve son rôle de capitale dès 1526, sous Babur, le premier souverain moghol. L’empereur Akbar ne gouverne depuis Agra que pendant les quinze premières années de son règne avant de créer en 1570 sa nouvelle capitale Fatehpur Sikri à 40 km de là, capitale qu’il quittera quinze années plus tard pour Lahore au Pakistan; Son fils Jahangir naviguera entre Lahore, Delhi et Agra avant que Shah Jahan n’établisse définitivement la capitale à Delhi. Agra sera pillée par les Jats de Bharatpur en 1761 et les Marathes hindouistes en 1770 avant que les Anglais ne prennent le contrôle de la région en 1803. Après l’indépendance, l’ancienne capitale n’est plus qu’une ville moyenne gagnée par le chaos urbain, le chômage et les émissions de dioxyde de souffre.

 

Suite