Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

4. Jaisalmer

Voir les photos

JaisalmerLa Cité Dorée ressemble à quelque mirage des temps enfuis, trônant au milieu d’un paysage désertique. Au sommet de la colline de la Trekuta, la forteresse évoque un château de sable géant; ses 99 bastions entourent un dédale de ruelles étroites taillées dans le grès qui serpentent entre palais, temples et haveli.

Un peu d’histoire :  la fondation de Jaisalmer remonte à 1156, lorsque Rao Jaisal, un souverain rajput du clan des Bhattis, choisit le site pour y établir sa capitale. Les Bhattis appartiennent à la « race de la Lune », plus précisément à la branche des Yadavas, celle du dieu Krishna, leur ancêtre. Pendant des décennies ils jouent le rôle de seigneurs de guerre locaux, rançonnant les caravanes de marchands et les pèlerins se rendant à La Mecque et allant même jusqu’à razzier les caravanes des sultans de Delhi qui en représailles assiègent la cité. Plus tard, après avoir résisté à plusieurs offensives mogholes, les maharawal de Jaisalmer acceptent, en 1570, la suzeraineté impériale. De place forte, Jaisalmer se transforme en poste commercial. L’arrivée des Anglais et l’avènement des routes commerciales maritimes sonnent le glas des caravanes. Jaisalmer, isolée, s’endort dans le désert. Les guerres de 1965 et 1971 contre le Pakistan persuadent le gouvernement indien de l’importance stratégique de cette région. Une base militaire et des routes sont construites et c’est à Pokaran que la première bombe atomique indienne explose en 1974.

L’attrait principal de Jaisalmer réside dans l’extraordinaire beauté des maisons de la vieille ville, aux façades entièrement sculptées, et dans leur homogénéité – due à la fois au matériau utilisé, un grès jaune pâle, et aux techniques de construction. La plupart des habitants désireux de construire une nouvelle maison se rendaient dans les ateliers des tailleurs de pierre musulmans, les silawat, et y choisissaient différents éléments de même style et de dimensions uniformes. Ces portes, balcons, fenêtres ajourées, piliers et étais sculptés étaient ensuite incorporés aux bâtiments par les maçons. Jaisalmer fut donc l’une des premières cités dans le monde à utiliser des éléments préfabriqués. Toutefois, les richissimes marchands, les bania, qui bâtirent les extraordinaires haveli n’utilisèrent pas ces techniques, mais firent appel aux silawat les plus réputés pour créer des demeures uniques dans leur conception et leur ornementation.

Le fort ***

Situé à 80 m au-dessus de la vieille ville fortifiée, il est ceinturé d’un double rempart crénelé de grès jaune. Les divers appartements princiers construits entre le XIVe et le XVIIIe siècles entourent une grande cour dallée à ciel ouvert, délimitée par des façades ouvragées, ornées de balcons en surplomb. Magnifique vue sur Jaisalmer et le désert depuis le toit du palais royal.

Les temples jaïns **

Les riches négociants jaïns de Jaisalmer firent édifier sept sanctuaires entre le XIIe et le XVe siècle. De taille modeste, ils renferment de très belles sculptures de grès ocre. Chaque temple est dédié à un tirthankar (homme saint) :

  • Rishabdev * et Sambhavnath (ouvert seulement de 11h à midi) sur l’acropole de la forteresse (XVe-XVIe siècles),
  • Chandraprabhu **, Parshvanath, Shitalnath, Shantinath et Kunthunath.

Les temples sont ouverts aux non-jaïns entre 7h et midi. Se déchausser et déposer tout objet en cuir avant de pénétrer dans l’un des temples.

Les havelis

Les plus beaux havelis sont :

  • Patwan-ki-haveli *** édifié au XIXe siècle, sa façade est une véritable marqueterie de grès ,
  • Salim Singh-ki-Haveli **, bâti il y a plus de 300 ans, il présente un curieux aspect extérieur avec ses étages supérieurs bâtis en surplomb. Très belle vue sur le bazar et la forteresse. S’y rendre de préférence tôt le matin pour profiter de la belle lumière et du soleil éclairant les remparts ,
  • Nathmal-ki-Haveli **, sa façade est à la fois d’une grande symétrie et d’une extraordinaire diversité dans le détail. Elle fut construite par deux frères, chacun sculptant un côté de la demeure et prenant soin de différencier chaque détail de la sculpture .

Le lac Gadi Sagar *

Au S-E de la ville, le lac aménagé au XIVe siècle assurait autrefois l’alimentation en eau de Jaisalmer jusqu’à la mise en service du canal Indira Gandhi au 20e siècle. Nombre de temples et de sanctuaires l’entourent.

Bara Bagh

A 6 km de Jaisalmer, les cénotaphes des souverains de Jaisalmer sont édifiés sur une colline située près d’un petit lac en contrebas, dans un très beau décor. A faire en fin de journée pour profiter au retour du coucher de soleil sur le fort et la vieille ville.

Dunes de Sam ou de Khuri

Des excursions sont possibles aux dunes de Sam (40 km) pour assister au lever ou au coucher de soleil.

Suite