Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

5. Jodhpur

Voir les photos

JodhpurAncienne capitale du Mârvar, fondée au XVe siècle, Jodhpur est communément surnommée la ville bleue car la plupart des maisons de la vieille ville sont peintes de cette couleur. Les tortueuses ruelles de la vieille ville grimpent à l’assaut de l’austère forteresse de grès rouge de Mehrengarh, un vaste complexe de palais construits sur trois étages, un dédale de cours et de salles reliées par des couloirs étroits et des volées d’escaliers. A l’aube, le fabuleux palais surgit au-dessus de ses épais remparts pour disparaître lentement dans la lumière crépusculaire.

Fort de Mehrangarh ***

Bâti à la fin du XVe siècle sur une colline haute de 125 m, le Fort de MehrangarhW est l’un des monuments les plus achevés de l’architecture militaire rajpoute. Ses murs très épais s’élèvent à plus de trente mètres au-dessus du socle rocheux. Après avoir franchi sept portes massives, on accède à l’enceinte du fort transformé en un vaste musée. Les palais portent des noms évocateurs, comme Moti Mahal (le palais de la Perle), Sukh Mahal (le palais du Plaisir) et Phool Mahal ** (le palais des Fleurs). Les sculpteurs sur pierre ont ciselé une multitude de balcons en saillie, de larges auvents, de fenêtres ajourées et de corniches. Sous leurs mains, des ailes telles que le Zenana Mahal (XVIe-XVIIe) se sont métamorphosées en dentelles de pierre. Sur les remparts, à l’extrémité sud du fort, d’anciens canons surplombent le précipice et la vieille ville.

Jaswant Thada *

Ce mémorial en marbre blanc, construit en 1899 à la mémoire du maharaja Jaswant Singh II, dresse son harmonieuse succession de dômes au bord d’un petit lac. La vue sur le fort est superbe.

Umaid Bhawan Palace *

Situé à 5 km de la Clock Tower, ce palais rose et blanc, construit au début du XXe siècle, est l’un des plus grands palais privés au monde. La particularité du monument réside dans le mode de construction : aucun mortier ni ciment n’a été utilisé pour faire tenir le palais. Les pierres ont été taillées pour parfaitement s’imbriquer. De plus le palais a été conçu de manière à ce que la température intérieure soit constamment à 23° C. Constitué de 347 chambres, l’édifice de 1,5 ha est de nos jours divisé en trois parties : les appartements privés du Maharaja Gaj Singh, un hôtel luxueux appelé le Taj Palace Hôtel et un musée ouvert au public exposant des pièces appartenant à la famille royale de Jodhpur (armes, épées, images…). Venir le matin pour voir la façade du palais ensoleillée.

Jardins de Mandore *

A 10 km N de Jodhpur, MandoreW était la capitale du Marwar jusqu’à la fondation de Jodhpur. Ses jardins aux terrasses rocheuses renferment des stupas de grès rouge foncé qui abritent des reliquaires bouddhiques et jaïns, ainsi que les cénotaphes des seigneurs de Jodhpur, dont ceux de Jaswant Singh et d’Ajit Singh (XVIIe-XVIIIe siècles).

 

Un peu d’histoire : le clan des Rathors auquel appartient Rao Jodha, le fondateur de Jodhpur, descendrait de Rama, le divin héros du Ramayana, et ferait partie, comme lui, de la branche ainée de la « race du soleil », issu du dieu Surya. Fuyant les troupes musulmanes de Mohammed de Ghor et la région de Kanauj (Uttar Pradesh) qu’ils gouvernaient depuis le VIe siècle, les Rathors trouvèrent refuge au XIIe siècle dans cette région semi-désertique, le Marwar ou « pays de la mort ». De leur capitale Mandore (9 km nord de Jodhpur), ils exercent leur pouvoir jusqu’au royaume du Mewar (Chittaurgarh). En 1527, le premier empereur Babur défait l’armée des Rathors alliée à celle des Sisodyas (Chittaurgarh) et des Kachhvahas (Amber). A l’instar de ces derniers, les souverains de Jodhpur finissent par s’allier à la dynastie musulmane,sous le règne d’Akbar (1556-1605) qui épouse une princesse rathor, Jodha Bai, dont on peut voir la demeure à Fatehpur Sikri. Le déclin de la dynastie moghole n’assure pas la paix à la région : le Marwar s’épuise en querelles de sucession et doit résister aux offensives des Marathes venus du sud. En 1808, c’est la maharaja de Jaipur qui attaque Jodhpur, sans succès. Finalement, la région tombe sous le contrôle des Anglais en 1818.

Ne pas confondre : le Marwar se situe à l’ouest des monts Aravalli avec Jodhpur comme capitale, alors que le Mewar se situe à l’est avec Udaipur comme capitale.

Suite