Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

8. Pushkar

Voir les photos

PushkarLes dieux ont marqué de leur sceau l’espace de cette ville sainte, depuis le lac né d’un lotus jeté par Brahma jusqu’aux collines habitées par Savitri et Gayatri, déesses gardiennes de cette étroite vallée située en bordure du désert. C’est ici que Brahma aurait accompli le grand vagna, sacrifice du feu, avant la création du monde. Pushkar étant une ville sainte, viande, poisson, oeufs et alcool en sont totalement bannis. Le tour du lac de fait pieds nus et les photos sont interdites.

Lovée autour du lac, cette petite ville ensommeillée, rythmée par les puja, les offrandes, et les baignades quotidiennes dans les innombrables sanctuaires et les 52 ghats qui ceinturent le lac, connaît douze jours durant une activité frénétique. Des dizaines de milliers de pèlerins venus de tout le Rajasthan viennent rendre hommage à Brahma ainsi qu’à Vishnou en ses multiples temples. Ce pèlerinage rassemble aussi les maquignons rajasthanis qui viennent vendre quelque quinze mille chameaux. Ils campent à même les collines de sable qui ondulent à l’horizon. Après le départ des chameaux, lors des nuits de pleine lune de Kartik, les pèlerins convergent par dizaines de milliers vers les ghâts de Varaha, Brahma et Gau et s’immergent dans les eaux purificatrices du lac pour obtenir l’absolution de leurs péchés.

Des 400 temples que comptent Pushkar, le plus célèbre est le Brahma Temple. Un des rares temples dédiés à ce dieu dans le monde. Il se remarque à sa flèche rouge et aux han (oies sacrées de Brahma) qui surmontent la porte d’entrée. A voir aussi, les temples de Radha et Krishna, de Purani Rangji, de Varaha, de Mahadev, de Rama Vaikunth

La montée d’une heure qui mène au Savitri Temple en haut d’une colline offre une vue superbe sur le lac. A faire de préférence avant l’aube ou en fin d’après-midi.

Ajmer

A 15 km de Pushkar, les turbans colorés cèdent la place aux calots, et les cloches des temples à l’appel du muezzin; tout au long de l’année des fidèles, venus parfois de contrées lointaines, se recueillent dans le Dargah (tombeau) du saint soufi Main ud-Din Chisti **, le sanctuaire musulman le plus vénéré de l’Inde. La salle de prière de la mosquée Adhai-din Ka Jhonpra ** est magnifique. En 1h30 de montée, on atteint les ruines du fort de Taragarh pour une belle vue sur Ajmer et ses environs.

Suite