Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

14. Varanasi

Voir les photos

VaranasiLa plus célèbre des sept villes saintes de l’hindouisme, Bénarès, s’étire le long du fleuve sacré : le Gange. Lieu saint dès le IIe millénaire av-J.-C., si la cité est riche de plus de mille édifices religieux, surtout dédiés à ShivaW, c’est avant tout le Gange purificateur qui attire chaque jour des milliers de pèlerins. Tôt le matin, ils viennent de toutes les régions de l’Inde, saluent le soleil levant avant leurs ablutions rituelles.

Peu d’endroits en Inde sont aussi bigarrés et imprégnés de spiritualité que les ghats bordant la rive gauche du Gange à Varanasi. Autrefois appelée Bénarès et Kashi (cité de la Vie), Varanasi, rebaptisée des noms des fleuves Varuna et Asi qui se rejoignent ici, constitue le cœur de l’univers hindou, un lieu de passage entre les mondes physique et spirituel.

Centre d’enseignement et de civilisation depuis plus de 2000 ans, Varanasi compte parmi les plus anciennes cités du monde. Son histoire remonte à 1400 av JC. La ville prit de l’importance vers le VIIIe siècle lorsque Shankaracharya, un réformateur de l’hindouisme, fit du culte de Shiva la principale secte hindoue. Les Afghans la détruisirent vers 1300, après avoir saccagé Sarnath. Au XVIIe siècle, l’empereur moghol Aurangzeb pilla et rasa tous les temples. Malgré l’aspect antique de la vieille ville, peu de bâtiment datent de plus de deux siècles.

Ghats

La plupart des ghâts servent au bain et plusieurs aux crémations. Manikarnika est le principal lieu de crémation. Les meilleurs moments pour découvrir les ghâts sont l’aube, quand la lumière douce nimbe le fleuve et que les pèlerins viennent accomplir une pujaW (« respect »; offrande ou prières), et le crépuscule, quand la cérémonie de ganga aarti se déroule au Dasaswamedh Ghat.

Quelque 80 ghâts bordent le fleuve, depuis l’Assi Ghat, près de l’université, jusqu’au Raj Ghat, près de la route et du pont ferroviaire. au fil de parcours, on découvre la variété des activité des pèlerins et riverains : bain rituel, pratique du yoga, dépôt d’une offrande, achat d’un paanW (mélange de feuilles et de noix et de bethel à chiquer), vente de fleurs, lavage du linge ou des buffle, massages, jeu de cricket, rasage ou amélioration du karma par une aumône. Un concentré de l’Inde traditionnelle.

Également appelé Golden Temple, le Vishvânatha Temple est le plus fréquenté des temples hindous de Vârânasi; il est interdit au non hindous.

Situé face à Bénarès, sur la berge orientale du fleuve, le Ramnagar Fort est un palais fortifié du XVIIe en piteux état.

Sarnath

A 10 km au nord-est de Bénarès, SarnathW fut le lieu du premier sermon de Bouddha devant une poignée d’adeptes dans un parc aux cerfs. Au IIIe siècle, l’empereur AshokaW fit ériger de superbes stupas et monastères. En 640, lorsque le moine chinois Xuan Zang arriva à Sarnath, la ville possédait un stupa haut de 100 m et 1500 moines vivaient dans de grands monastères. Peu après, le bouddhisme déclina, puis les envahisseurs musulmans détruisirent les sanctuaires et Sarnath disparut jusqu’à la découverte du site par des archéologues britanniques en 1835. Aujourd’hui, ce lieu tranquille et verdoyant est l’un des quatre sites importants du bouddhisme avec BodhgayaW, KushinagarW et LumbiniW au Népal.