Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

Bishnois, écologistes depuis 500 ans

Bishnois, écologistes depuis 500 ans
 

Les Bishnoïs sont les membres d’une communauté hindoue vishnouïte créée au XVe siècle par leur maître Jambhaji. Environ 700.000, ils sont surtout présents dans l’État du Rajasthan, majoritairement dans les régions de Jodhpur et de Bikaner. Ils se caractérisent par leur végétarisme, leur respect strict de toute forme de vie, leur protection des animaux ainsi que des arbres. A leur mort, ils se font enterrer plutôt que brûler pour ne pas couper du bois pour la crémation; ils considèrent les arbres comme des divinités; en particulier le khejri dont ils ont fait leur symbole. Au XVIIe siècle, plus de 300 Bishnois se sacrifièrent pour tenter de protéger les arbres contre les haches des soldats de Jodhpur.

Ils vénèrent également l’antilope cervicapre et la gazelle chinkara qu’ils pensent être des Bishnois particulièrement bons, ainsi réincarnés; il n’est pas rare de voir ces animaux sauvages aux abord des villages ou des jardins. Il arrive souvent encore de nos jours que les femmes bishnoïs allaitent les faons orphelins de ces espèces.

Les Bishnois tirent leur nom (bish, 20 et noï, 9) des 29 commandements édictés par Jambhaji :

  • Observer une mise à l’écart de la mère et du nouveau-né pendant 30 jours après l’accouchement pour éviter des infections et laisser la mère se reposer,
  • Ecarter la femme de toute activité pendant 5 jours lors du début de ses règles pour ne pas la fatiguer et respecter une certaine hygiène,
  • Prendre un bain, tôt, chaque matin,
  • Maintenir la propreté externe du corps et interne de l’esprit par un comportement et des sentiments humbles, sans animosité, …
  • Méditer deux fois par jour, en matinée et en soirée, lorsque la nuit est encore séparée du jour,
  • Chanter la gloire du seigneur et exposer ses vertus chaque soirée,
  • Offrir l’oblation quotidienne au feu saint avec un cœur rempli de sentiments de bien-être pour tout être vivant, d’amour pour la nature et le monde entier et de dévotion au seigneur.
  • Employer l’eau filtrée, le lait et le bois de chauffage soigneusement nettoyé pour éviter que des insectes soient tués ou brûlés,
  • Etre attentif et conscient de ses paroles,
  • Pardonner,
  • Être compatissant,
  • Ne pas voler,
  • Ne pas dénigrer, déprécier derrière le dos, quelqu’un,
  • Ne pas mentir,
  • Ne pas se livrer à l’opprobre,
  • Jeûner et méditer la nuit sur la nouvelle lune,
  • Réciter le nom de saint de Vishnou,
  • Être compatissant envers tous les êtres vivants,
  • Ne pas détruire les arbres verts (c’est-à-dire non morts),
  • Tuer les passions de convoitises, d’irritation, d’envie, d’avarice et d’attachement.,
  • Se permettre de cuisiner soi-même, ou par un fidèle d’une autre religion ou secte, en étant pur de par le cœur et le travail,
  • Fournir un abri commun (Thhat) pour les chèvres et les moutons afin de leur éviter l’abattoir,
  • Ne pas castrer le taureau,
  • Ne pas consommer ou cultiver de l’opium,
  • Ne pas consommer ou cultiver du tabac et ses dérivés,
  • Ne pas consommer ou cultiver du cannabis,
  • Ne pas boire de boisson alcoolisée,
  • Ne pas manger de plats de viande ou non-végétariens afin de protéger les animaux + protéger et nourrir les animaux sauvages.
  • Ne pas utiliser de vêtements teints en bleu (en Inde antique, cette couleur était obtenue grâce à un arbre sauvage, l’indigo, et c’est aussi la couleur de la mort).

Site sur le roman d’Irène Frain « La Forêt des 29″

indexploration:site complet sur les Bishnoïs et le désert de Thar en langue française

Reportage GEO sur les Bishnoïs

Laisser un commentaire