Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

300 millions de dieux en Inde !

300 millions de dieux en Inde !
 

Le panthéon hindou est très vaste : on appelle l’hindouisme la religion aux 33 millions de dieux ! Il est essentiellement composé de divinités proches des dieux védiques (la plupart de leurs attributs se retrouvent chez Brahma, Vishnu et Shiva) et de croyances locales qui s’incarnent dans chaque dieu, faisant de ceux-ci des êtres aux multiples noms et aux multiples formes. Fonctionnant en couples complémentaires, les dieux de la trimurti (Brahma, Vishnu et Shiva) sont généralement montrés avec leur parèdre ou divinité associée, souvent leur épouse. Chaque divinité se reconnait à l’animal qui lui sert de monture (ou véhicule) ainsi qu’aux attributs qu’elle porte ou tient à la main.

BRAHMA

BrahmaW est le dieu créateur de l’Univers et se sa dualité. Il naît d’une fleur de lotus émergeant du nombril de Vishnu.

  

Epouse : Sarasvati (déesse)W est à la fois l’épouse et la fille de Brahma. Elle est la déesse de la connaissance, personnifiant la Parole. Elle est la patronne de l’éloquence, des sciences, des arts, de l’écriture, de la poésie et de la musique.

Représentation :

  • homme barbu à 4 visages (dont 3 seulement sont visibles) assis sur une fleur de lotus qui sort du nombril de Vishnu-Narayana,
  • 4 bras pouvant tenir un livre (symbole des vedas), un rosaire (symbole du temps), un vase à eau (symbole de l’eau à partir de laquelle évolue l’univers), la cuillère sacrificielle (saruva), un chapelet, un lotus, un sceptre et un arc,
  • visage méditatif aux yeux généralement fermés,
  • cordon sacré sur l’épaule gauche,
  • revêtu d’une peau de tigre ou d’antilope noire
  • se déplaçant le plus souvent sur un char tiré par 7 oies sauvages (hamsa)

Monture :  le cygne, qui est capable de reconnaître le bon du mauvais.

Culte : en déclin depuis le VIe siècle, seuls deux temples lui sont exclusivement dédiés à Pushkar (Rajasthan) et en Orissa

Fête : une fois par an à la pleine lune en octobre-novembre se déroule à Pushkar une fête religieuse qui attirent des milliers de pèlerins qui viennent se baigner au bord du lac. Brahma, dit-on, se créa lui-même en créant d’abord l’eau.

A noter : dans la cosmologie hindoue, chaque ère cosmique ou Kalpa est considérée comme un jour de Brahma équivalent à 4320 millions d’années. Chaque période entre deux kalpas représente une nuit de Brahma qui a la même longueur que le jour; une nouvelle création commence quand le dieu se réveille.

VISHNU

Dieu conservateur de l’univers, VishnuW repose sur un serpent sans fin : le serpent AnantaW. Dans son rêve, il prépare un nouveau cycle de vie. À son réveil, un lotus émerge de son nombril d’où sort Brahma pour créer un nouvel univers. Lorsque le monde est en danger, il descend de son ciel et s’incarne sur terre sous la forme d’avatars parmi lesquels les plus connus sont Rama, le prince d’Ayodhya, héros du Ramayana, KrishnaW, incarnation la plus importante qui compte des millions d’adorateurs en tant que divinité autonome, héros du Mahabharata et BouddhaW, qui est intégré comme avatar de Vishnu lors de la montée en puissance du bouddhisme.

 

Epouse : LakshmiW, déesse de la fortune et du bonheur. KamaW, son fils, est le dieu de l’amour.

Représentation : ses 4 bras tiennent le disque solaire (chakra), symbole des cycles de vie et de mort, la massue (gadha) symbole de l’éradication du mal, la conque (shanka) symbole de l’origine de l’existence, et la fleur de lotus, image de l’univers. Il porte des vêtements jaunes, une guirlande de fleurs autour du cou en signe de dévotion et le joyau sur la poitrine pour la conscience qui brille.

Représentation la plus populaire : Vishnou-Narayana, « nara » représente l’eau où il réside allongé sur le serpent à cent têtes Shesha ou ananta, son épouse Lakshmi à ses pieds, une fleur de lotus surgissant de son nombril de laquelle nait Brahma

Monture : Garuda, créature mi-homme mi-oiseau

Culte : en contraste avec Brahma, d’innombrables temples lui sont dédiés.

Les 10 incarnations (avatars) de Vishnou suivent une évolution biologique :

Matsya kurma varaha narasimha vamana parashurama rama krishna bouddha kalki

  • Matsya : stade des invertébrés; Vishnou est représenté par un poisson avec un buste humain; il prit cette forme pour tirer le bateau dans lequel Manu, père de l’humanité, avait pris refuge lors du déluge,
  • Kurma : stade des amphibiens; Vishnou est représenté par une tortue avec un buste humain; il prit cette forme pour empêcher le mont Mandara de s’enfoncer dans l’océan baratté par les asuras (démons) à la recherche de la liqueur d’immortalité,
  • Varaha : stade des mammifères; Vishnou est représenté avec un corps d’homme et une tête de sanglier; il prit cette forme pour plonger au fond de l’océan primordial afin de sauver la terre enlevée par un asura,
  • Narasimha : forme humaine non entièrement développée dans laquelle Vishnou est à la fois homme (nara) et lion (simha); il prit cette forme pour tuer le roi des asuras;
  • Vamana : stade primitif de l’évolution de l’homme; Vishnou est représenté par un nain tenant un vase à eau dans une main et une ombrelle dans l’autre, il prit cette forme pour jeter aux enfers le roi Bali qui avait pris possession des trois mondes et déchaîné sa terreur sur tous les êtres,
  • Parashurama : age de fer; Vishnou apparait sous les traits d’un héros amené appelé à exterminer la caste des guerriers; il tient une hache, une épée, un arc et une flèche,
  • Rama : développement de la vie urbaine et du système d’administration; Rama est représenté debout avec un arc sur l’épaule; héros de la grande épopée du Ramayana, il tue Ravana, le démon à dix têtes qui avait enlevé son épouse; considéré comme un dieu doté du pouvoir d’intercession en faveur des morts, son nom est psalmodié dans les cortèges funéraires; il symbolise la fidélité, la bonté et la constance; sa femme Sita (manifestation de Lakshmi) incarne toutes vertus de la femme indienne, fidélité, tendresse et docilité,
  • Krishna : développement artistique; cette 8ème incarnation est la plus importante de toutes; Vishnou est représenté une jambe croisée devant l’autre, jouant de la flûte, portant des vêtements de couleurs vives, souvent en compagnie de Radha son épouse, entouré de vaches ou conduisant le char d’Arjuna et lui adressant la parole sur le champ de bataille; il prit cette forme dans sa jeunesse pour tuer le cruel roi Kansa et le roi des serpents Kaliya,
  • Bouddha : développement intellectuel et scientifique; cette 9ème incarnation se manifeste au début de notre âge cosmique; les doctrines attribuées au Bouddha en tant qu’avatar sont très éloignées du véritable enseignement du Bouddha; les érudits pensent que les brahmanes de l’époque ont sans doute cherché en l’incorporant à retenir les hindous influencés par la popularité du bouddhisme,
  • Kalki : incarnation future qui doit apparaître à la fin du présent âge cosmique pour sauver l’humanité de la dégradation qui la corrompt; il est représenté chevauchant un cheval blanc et portant une épée enflammée ou un arc et des flèches.

 

SHIVA

Dieu destructeur, ShivaW est un dieu ambivalent, à la fois destructeur et créateur, terrifiant et bienveillant. Il représente aussi la miséricorde et la compassion : c’est un ascète, un renonçant. Le monde tient en un équilibre fragile entre les forces du Bien et du Mal, lorsque l’équilibre se rompt, Shiva dissous l’univers afin d’en créer un nouveau dans lequel les hommes pourront se libérer de l’aliénation du monde physique. En tant que Rudra, il est destructeur. En tant que Shiva, il est régénérateur.

shiva Shiva Nataraja

Epouse : ParvatiW est l’aspect féminin de Shiva, sa shakti. Elle est très souvent représentée à ses côtés comme l’amoureuse, et peut prendre plusieurs formes : Durga, la guerrière, Uma, la favorable, KaliW, la noire, la terrifiante. Mais très souvent elle est MahadeviW, la déesse par excellence. GaneshW, le dieu à tête d’éléphant, est le fils aîné de Shiva et Parvati. SkandaW, le dernier fils de Shiva, est le dieu de la guerre. C’est un éternel adolescent à la beauté rayonnante.

Représentation :

  • assis en méditation, le front marqué d’un 3ème œil (généralement fermé, car lorsqu’il l’ouvre, il est si puissant qu’il réduit tout en cendre), une longue chevelure parfois en chignon de laquelle jaillit le Gange, les reins ceints d’une peau de tigre,
  • guirlande de crânes autour du cou, cobras autour de la taille, des bras et de la tête (symbole de l’énergie cosmique), un croissant de lune sur son front (symbole du temps qui passe),
  • 4 bras pouvant tenir un trident (trishula)  symbole des trois fonctions de la Trimurti, un petit tambour, une hache, un vase, des crânes, une flamme, …
  • avec un cou bleu, Shiva est appelé Neelkhanta

Représentation la plus courante : Shiva-Nataraja, le roi des danseurs, exécute la danse cosmique tandava dans un cercle de feu (représentant la continuité de l’univers); il écrase le nain Mulakaya (symbole de l’ignorance) sous son pied droit et lève la jambe gauche (symbole de délivrance).

Demeure : Mont Kailash au Tibet

Monture : le taureau Nandi

Culte : les temples de Shiva à Chidambaram, Kalahasti, Khajuraho, Varanasi et au Cachemire sont des lieux de célébration importants.

Fête : célébrée en février-mars, Shiva-ratri (la nuit de Shiva) est à la fois une fête et un pèlerinage. Les adeptes chantent des chants de dévotion en hommage à Shiva. Le lingam est d’abord purifié avec de l’eau du Gange, puis on y déverse du lait, du yaourt, du miel, du beurre clarifié et des fleurs. On s’abstient de nourriture toute la journée et on rompt le jeûne avec des dattes, des fruits, des noix, des patates douces et du riz cassé.

A noter : Mahadeva (le « grand dieu ») le montre comme régénérateur sous le forme du linga (emblème phallique) dressé sur la yoni (organe génital féminin).

GANESH

GaneshW est le dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, le patron des écoles et des travailleurs du savoir. C’est le dieu qui lève les obstacles des illusions et de l’ignorance. Son image est installée dans presque toutes les maisons ainsi qu’à la périphérie des villages. C’est lui qui est toujours invoqué le premier au début d’un rituel, d’un travail ou d’un voyage. Il est le fils de Shiva et Pârvatî, l’époux de SiddhiW.

ganesh

Représentation : une tête d’éléphant (symbole d’intelligence), un ventre rebondi (symbole de l’univers), 4 ou 10 bras tenant une corde (sert à élever les hommes vers la vérité), une hache (sert à détruire l’attachement aux choses), sa trompe courbée (le son Om), des grandes oreilles (pour écouter avec attention ses adorateurs), un aiguillon à éléphant (ankusha) symbole de sa maîtrise sur le monde, sa défense brisée, un chapelet (mâlâ) comportant 50 éléments, les 50 lettres de l’alphabet sanskrit, un bol de friandises (modaka-patra) la douceur qui récompense le chercheur de vérité, un serpent autour de la taille (symbole de l’énergie cosmique), une de ses mains esquissant toujours le geste du don.

Monture : le rat

Fête : en août-septembre, surtout dans la province du Maharashtra, on vénère des images de Ganesh fabriquées en argile pour cette occasion qui ont parfois jusqu’à 8m de haut avant d’être immergées dans l’eau de la mer,d’un lac ou d’une rivière; on lui offre des sucreries et des noix de coco.

Petite histoire : dans une première version, Ganesh casse sa défense pour la jeter à la lune qui s’était moqué de lui; dans une autre version, il la casse pour écrire le Mahabharata.

KARTIKEYA (ou SKANDA)

Fils de Shiva et Parvati, dieu de la guerre et général de l’armée divine, Kartikeya est connu pour sa force redoutable. Il est spécialement adoré par les femmes qui désirent une progéniture male.

kartikeya

Représentation : il est généralement accompagné d’un paon et représenté avec le teint jaunâtre et six têtes, tenant un arc et une flèche.

Fête : en octobre-novembre, une stature en argile de Kartikeya est vénérée puis immergée dans les eaux d’un fleuve

KUBERA

Dieu des richesses, trésorier des dieux, Kubera n’est pas un dieu important et il est rarement représenté, bien qu’il soit fréquemment mentionné dans les épopées.

kubera

Représentation : avec un corps de nain, 3 jambes et 8 dents; généralement peint en blanc, son corps est couvert de bijoux; il tient un bol et une bourse pleine d’argent

Monture : un char appelé Pushpak

AGNI

Dieu du feu, prêtre des dieux et dieu des prêtres.

agni

Représentation :

  • 2 têtes au teint rougeâtre, des yeux rouge foncé, des sourcils et des cheveux épais, des flammes jaillissant de sa bouche,
  • 3 jambes, 2 à 7 bras et un ventre proéminent
  • un cordon sacré sur l’épaule, une guirlande autour du cou, dans les mains une lance, un éventail, un vase, des cuillères

Monture : un bélier

A noter : Agni est parmi les rares dieux qui ont maintenu leur suprématie dans la hiérarchie des dieux hindous de l’époque védique jusqu’à nos jours. C’est à lui que sont dédiés le plus grand nombre d’hymnes. Il préside à tous les grands événements de la vie d’un individu et c’est lui qui, dans les flammes du bucher funéraire, réclame les corps en offrande.

HANUMAN

Fils de Pawan, le dieu du vent, et le Kesari, la fille du roi des singes, le dieu-singe est vénéré partout en Inde, particulièrement dans les villages. C’est un des personnages principaux de la grande épopée indienne du Ramayana qui le dépeint comme un modèle de dévouement et de loyauté. Fabuleux athlète, c’est le patron des gymnases.

hanuman

Représentation : les images populaires le représentent tenant l’Himalaya dans une main tandis qu’il vole dans les airs, ou bien déchirant sa poitrine pour montrer que Rama et Sita sont dans son coeur.

Culte : ses idoles peuvent être de simples pierres brutes enduites de rouge ou d’orange pour le dépeindre.

Fête :l’anniversaire d’Hanuman est célébré en mars-avril;son image est barbouillé de vermillon mélangé avec du beurre clarifié puis richement décoré.

KAMADEVA

Dieu de l’amour, le plus beau des dieux

kamadeva

Représentation : il porte un arc et des flèches dont les pointes sont des fleurs

DEVI (ou MAHADEVI)

La déesse-mère, épouse de Shiva et fille de l’Himalaya, est la plus puissante et la plus complexe des déesses hindoues. Sous ses aspects bénéfiques, elle représente la fertilité, la préservation et l’établissement de l’ordre moral et religieux, le devoir conjugal féminin et l’abondance matérielle. Lakshmi, Saraswati, Parvati, … illustrent cet aspect positif. La Mahadevi aux pouvoirs maléfiques emprunte des formes terribles, telle celle d’une redoutable guerrière. Kali, Tara, … illustrent cet aspect.

LAKSHMI

Déesse de la richesse et de la fortune, elle est l’une des divinités les plus populaires du panthéon hindou.

lakhshmi

Époux : Vishnou

Représentation : 4 bras avec les 2 mains supérieures qui tiennent des lotus; d’une main inférieure tombent des pièces d’or tandis que de l’autre elle fait le geste du don, son siège est un lotus, elle est souvent représentée entourée de deux éléphants à demi-immergés dans l’eau qui l’arrosent, trompe levée.

Fête : Diwali, le fête des lumières célébrée en octobre-novembre est la plus importante des fêtes de l’Inde; Durant les célébrations, villes et villages deviennent de véritables royaumes de contes de fées, des milliers de petites lampes illuminant l’intérieur et l’extérieur des maisons; il y a également des feux d’artifice et les enfants lancent des pétards. La fête marque en outre le début de l’année pour les commerçants.

PARVATI

Épouse de Shiva, elle est restée une déesse mineure.

parvati

SARASWATI

Déesse des arts et de la connaissance, on lui attribue aussi l’invention de l’écriture et on la considère comme la déesse de la parole.

saraswati

Époux : Brahma

Représentation : 4 bras tenant un livre fait de feuilles de palmier, un rosaire et un instrument à cordes

Monture : l’oie sauvage (hamsa)

A noter : Saraswati est toujours associée à l’eau, symbole de créativité et de fertilité. On l’invoque lorsqu’un enfant commence ses études et plusieurs établissements scolaires en Inde commencent la journée par une prière à Saraswati.

Fête : le premier jour de printemps lui est dédié; les instruments de musique, pinceaux, stylos et autres objets qui symbolisent la déesse sont nettoyés et vénérés.

DURGA

durga

Époux : Shiva (comme Parvati)

Représentation : généralement représentée assise en position yogique sur un trône de double lotus ou chevauchant un tigre ou un lion avec 8 bras pouvant tenir un trident, une épée, un serpent, une cloche, un tambour, un bouclier, une tasse, un arc, une roue, une conque, une massue, une flèche ou un vase à eau.

Monture : l’oie sauvage (hamsa)

A noter : Durga est une des déesse hindoues les plus importantes; elle est adorée seule, à la différence de Parvati.

Fête : Durga apparait sous 9 formes qui sont vénérées au cours de la fête de Dassehra, une des principales fêtes de l’Inde qui symbolise le triomphe du bien sur le mal. Célébrée en septembre-octobre, elle dure 9 jours, chaque nuit étant dédiée à un des aspects (shakti) de Durga.

http://www.edelo.net/inde/wp-content/uploads/dieux_shiva.jpg

Laisser un commentaire