Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

Mahâbhârata et Râmâyana, épopées de la mythologie hindoue

Mahâbhârata et Râmâyana, épopées de la mythologie hindoue
 

L’hindouisme descend du védisme (religion des envahisseurs aryens au IIe millénaire avant J.-C.) qui trouve sa source dans les quatre Védas (livres sacrés dont le nom signifie « savoir »). Postérieurement à ces textes, on trouve les Puranas qui racontent les exploits des divinités et deux grandes épopées en vers : le Ramayana et le Mahabharata que l’on considère comme les premiers textes proprement hindouistes.

Mahâbhârata

Mahâ veut dire grand et Bhârata, l’ancêtre. C’est la grande histoire de ceux de Bhârata, l’ancêtre. Cette gigantesque et monstrueuse épopée met en branle les grands dieux de l’Inde, à peu près comme l’Illiade met en branle les dieux grecs qui s’affrontent à travers leurs protégés. Monstrueuse, elle l’est à bien des égards, mais entre autres parce qu’elle est faite de 90.000 vers et que c’est la plus grande épopée du monde. Monstrueuse, elle l’est aussi parce qu’elle a été écrite par le dieu Ganesh, avec la défense qu’il s’est arrachée à cette fin. Monstrueuse comme l’Illiade, c’est l’histoire d’une seule bataille, une saga mythico-historique, contant des hauts faits guerriers qui se seraient déroulés environ 2 200 ans avant l’ère chrétienne, entre deux branches d’une famille royale : les Pândava et les Kaurava. Le récit nous raconte les épreuves subies par les cinq frères Pândava et leurs cousins, les Kaurava, pour la conquête du pays des Arya, au nord du Gange, en Inde. L’événement majeur du texte est l’apparition de Krishna, le huitième avatar de Vishnou. Mais le Mahâbhârata est un formidable recueil de mythes hérités de la tradition védique, insérés dans le récit sous forme de digressions interminables.

Le Mahâbhârata est une source d’inspiration inépuisable, non seulement pour l’art du spectacle indien, le théâtre et le cinéma en particulier, mais aussi pour le théâtre traditionnel en Indonésie, dans les îles de Java et Bali.

Râmâyana

Le Râmâyana raconte la naissance et l’éducation du prince Râma qui est le septième avatar du dieu Vishnou, la conquête de Sîtâ et son union avec elle, l’exil de Râma, l’enlèvement de Sîtâ, sa délivrance et le retour de Râma sur le trône. Quand il est écarté du trône de son père (alors qu’il en est l’héritier légitime), Râma s’exile d’Ayodhya, accompagné par Sîtâ et son frère Lakshmana. Puis Sîtâ est enlevée par le démon Râvana et emprisonnée à Lankâ. Après une longue et pénible recherche, Râma la délivre avec l’aide d’Hanuman, général de l’armée des singes. Râvana est tué par Râma qui récupère ensuite son trône et gouverne son royaume avec une grande sagesse.

Laisser un commentaire