Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

Inde Aryenne (-1500/-500)

C’est dans un contexte de déliquescence de la civilisation urbaine de l’Indus que, vers 1500 av JC, les AryensW (peuple indo-européen venu d’Asie centrale) ouvrent la deuxième grande phase de l’histoire de l’Inde. Ils colonisent l’Inde du Nord, lui imposent leur langue (le sanskritW), leur religion (le védismeW), mais surtout leur modèle idéologique fondé sur la classification de la société en quatre ordres fonctionnels : les prêtres (brahmanes), les guerriers, les producteurs et les serviteurs.

La rencontre des peuples arya, mangeurs de blé et d’orge, éleveurs de bovins avec des populations locales de mangeurs de riz est le phénomène le plus significatif de l’histoire sociale de l’époque. Le vedaW, recueil de textes sacrés remontant à environ 1200 av JC, évoque cette civilisation remarquable dont certaines caractéristiques, notamment l’hindouisme, se mettent alors en place.

Progressivement, les populations arya s’installent dans la vallée du Gange, dans un vaste espace qui deviendra dans les siècles suivants le domaine des constructions impériales, le cœur de la civilisation sanskrite et qui correspond aux régions où est aujourd’hui parlée la langue hindi. En se répandant vers le Deccan (ce que rapporte le RamayanaW), ils poussent les peuples dravidiensW vers l’Inde du Sud et vers l’Asie du Sud-Est.

Ils instaurent de grandes entités politiques régionales, les Janapadas, qui découpent l’Inde du Nord. Le commerce maritime avec la Mésopotamie leur apporte une nouvelle forme d’écriture, alphabétique, la brahmiW.

Empire des Haryankas au MagadhaLorsqu’ils débouchent sur le monde indien, les Perses de Darius, de 550 à 528 av JC,  apportent une nouvelle écriture à l’Inde, la kharostiW, à l’origine des alphabets contemporains.

La diffusion du modèle politique perse suscite une première vocation impériale de la part des princes du MagadhaW (région qui assure le contrôle de la navigation sur le Gange), avec une première dynastie historiquement attestée, celle des Haryankas, qui s’affirme de 575 à 410 av JC.

Dans ce contexte de redéfinition des équilibres de l’ordre indien s’élaborent deux «réformes» de l’hindouisme, qui donnent naissance à deux grandes doctrines. Celles-ci vont structurer l’autre volet de la pensée indienne : celui du renoncement, de la non-violence et du détachement, grâce à l’organisation de communautés monastiques. Le bouddhisme de ShakyamuniW (563-470 av JC) deviendra la religion de référence de l’Extrême-Orient, alors que le jaïnismeW de Mahavira (540-468 av JC) restera indien et minoritaire.