Prieuré de
Marcevol
   

 

Face au Canigou, à 560 mètres d'altitude, le prieuré de Marcevol domine la vallée de la Têt. Il est fondé au 12e siècle par les augustins du Saint Sépulcre, un ordre créé en 1099 après la prise de Jérusalem par les croisés.L'église est construite entre 1129 et 1160. En 1484, le pape dissout l'ordre. Les prêtres de Vinça deviennent propriétaires du lieu. A la révolution, le prieuré est transformé en exploitation agricole. Il finit par tomber progressivement en ruines. En 1972, un groupe de bénévoles forme une association pour restaurer le prieuré et redonner vie au village de Marcevol, alors complètement désert. Aujourd'hui, le prieuré est un centre culturel, il peut accueillir des classes vertes, et le village est à nouveau habité.

La façade présente une surface uniforme de calcaire gréseux. Le portail et la baie cintrée qui la surmonte sont en marbre rose. Un clocher peigne, partiellement détruit, domine l'ensemble.

La nef comporte trois travées voûtées par un berceau en plein cintre. Elle s'ouvre sur les collatéraux par trois arcades en plein cintre. On ne trouve aucune source d'éclairage dans la nef et dans les collatéraux. Le collatéral sud est voûté d'un demi berceau cintré. Le collatéral nord est, quant à lui, voûté de trois berceaux perpendiculaires à la nef. On passe d'une travée à l'autre par des arcs transversaux qu'on ne trouve pas au sud. L'absidiole sud abrite des restes de fresques romanes représentant le Christ Pantocrator. Précédé d'une travée qui permet l'accès à l'absidiole, le chœur est voûté en cul de four.

  66320 Arboussols, Tél. 04 68 05 24 25

Juillet à Septembre :10h30-12h30 et 14h-19h (sauf le lundi),
Avril à Juin et Octobre à Novembre : 10h30-12h30 et 14h-18h (sauf le lundi),
Décembre à Mars : les week-ends de 14h30 à 17h30.

 

''Des artistes

aux mains d'or
taillent
dans une pierre
qui s'offre à eux
les plus belles pages
de la Bible''