Aigueperse, Eglise Sainte Marie Magdeleine

Aigueperse est situé dans une petite vallée, entourée de montagnes recouvertes de bois sombres, où de nombreux petits ruisseaux bondissent. A l'origine du nom, on désigne le village sous le nom d'Aquae Sparse : le lieu où passent les eaux.

Le site est désert quand, en 1100, Archambaud le Blanc, seigneur de Chevagny décide, sous les auspices de l'évêque d'Autun, d'y fonder un Hôtel-dieu pour le repos de son âme. Il donne aux religieux qui le desservent forêts et pâturages avoisinants.

En 1288, l'Hôtel-Dieu est transformé en une collégiale tenue par un chapitre de chanoines. En 1793, les chanoines sont chassés et l'église pillée.

Le clocher de style clunisien et les murs épais entaillés de deux minces meurtrières attestent l'ancienneté du bâtiment.

L'église surprend par son plan. De part et d'autre du transept roman, surmonté d'une coupole sur trompes sous laquelle on a dit longtemps la messe, se trouvent deux nefs : la nef haute des chanoines sur laquelle s'ouvre une chapelle gothique et la nef basse réservée aux fidèles.

A voir : le Christ en chêne exécuté en 1990 par le sculpteur lyonnais Zucchini

Horaires : 9h-18h